SOUVENIR DU PASSE RETOUR EN 39-45

SOUVENIR DU PASSE RETOUR EN 39-45 INFOS REPERTORIEES CONCERNANT LES CAMPS DE CONCENTRATIONS, STALAGS, OFLAGS...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CAMP DE KARCZEW EN POLOGNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 101
Age : 42
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: CAMP DE KARCZEW EN POLOGNE   Sam 23 Fév - 3:44

Otwock est une ville de la région de Varsovie, connue comme centre de cure. Une communauté juive de 14.200 personnes y habite en 1939. En octobre 1939, un mois après l’occupation de la ville, les nazis incendient toutes les synagogues. En été 1940 quelques centaines de jeunes hommes sont expulsés dans le camp de travail de Tyszowce. Un ghetto fermé est établi en janvier 1941. Les conditions de vie y sont telles que le typhus fait son apparition et, avec la famine régnante, tue plus de 2.000 personnes. Un an après, 150 jeunes hommes sont expulsés au camp nouvellement ouvert de Treblinka, où ils sont parmi les premières victimes. En avril 1942, 400 Juifs sont expédiés au camp de travail de Karczew.

La grande déportation au camp d’extermination de Treblinka commence en août 1942. Environ 7.000 Juifs sont exterminés à Treblinka, alors que 3.000 autres, qui tentent de faire de la résistance passive en se cachant sont découverts et tués sur place entre le 19 et le 30 août 700 Juifs réussissent à fuir dans les forêts environnantes mais sont recherchés durant plusieurs jours et exécutés par les Allemands. Le camp de travail de Karczew est liquidé le 1 décembre 1942. Après la guerre environ 400 Juifs sont revenus dans la ville, mais par la suite ils ont tous quitté la Pologne.

C’est du ghetto d’Otwok qu’est parvenu le poignant témoignage de Calel Perechodnik, un ingénieur agronome ayant fait ses études à Toulouse, mort à Varsovie en 1944, qui s’engage dans la police juive du ghetto, persuadé que cette position lui permettra de préserver les siens… Il échappe à la déportation, se cache dans la partie «aryenne» de Varsovie, et y rédige ses mémoires, entre le 7 mai et le 19 août 1943, «Suis-je un meurtrier ?». Il écrit afin de survivre à une mort qu’il estime certaine, mais aussi pour perpétuer la mémoire de sa femme qu’il a lui-même conduite sur le lieu de rassemblement en vue de la déportation.

HISTOIRE

1939

1 018 juifs de Chelm (Pologne) sont déportés à Sokal. 440 d’entre eux sont fusillés sur la route par les SS. Des juifs ont vécu dans cette ville depuis le XVe siècle. Leur vie culturelle était florissante. Des rabbins célèbres en sont originaires.

L’espace réservé aux juifs de Lodz (Pologne centrale) se trouve réduit : ils doivent quitter leurs maisons au profit d’Allemands de souche

. Début des déportations des juifs de Wloclawek (Pologne centrale) vers l’est : la plupart sont envoyés à Varsovie. Plusieurs centaines d’entre eux périssent en route.

1940

Les SS fusillent 600 juifs qui viennent d’arriver à Chelm (Pologne centrale).

1941

300 vieillards et malades juifs sont fusillés dans le ghetto de Riga (R.S.S. de Lettonie).

1942

Création d’un ghetto à Stryj (district de Lvov, R.S.S. d’Ukraine) : les juifs de la ville commencent à comprendre ce qui va suivre, et des jeunes gens fuient à travers la chaîne des Carpates en direction de la Hongrie.

Le ghetto de Sambor (district de Lvov, R.S.S. d’Ukraine), est évacué et liquidé : les internés encore en vie sont transférés dans un camp de travail forcé.

Liquidation du camp de travail forcé de Karczew (Pologne), où 400 juifs d’Otvock (district de Varsovie) sont internés : tous les juifs qui s’y trouvent encore sont assassinés.

Les nazis créent un ghetto à Zloczov (Zolochev, Galicie orientale, R.S.S. d’Ukraine), où sont internés tous les juifs des villes voisines de Sasov et de Bialy Kamien : beaucoup mourront de faim et d’épuisement.

Les derniers juifs de Glinyany (province de Lvov, R.S.S. d’Ukraine) sont déportés au ghetto de Przemyslany. Ils y seront massacrés plus tard, en même temps que les juifs de cette ville. 20 juifs seulement survivront à la guerre.

1943

Un transport quitte Vienne (Autriche avec 25 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retourdansnotrepasse.aforumfree.com
 
CAMP DE KARCZEW EN POLOGNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [POLOGNE] Héraldique Polonaise
» Aide de camp
» JESUS CAMP
» Camembert : tout fout le camp...
» Aide de camp du maréchal NEY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUVENIR DU PASSE RETOUR EN 39-45 :: CAMPS, STALAGS, OFLAGS... SOVIETIQUES-
Sauter vers: