SOUVENIR DU PASSE RETOUR EN 39-45

SOUVENIR DU PASSE RETOUR EN 39-45 INFOS REPERTORIEES CONCERNANT LES CAMPS DE CONCENTRATIONS, STALAGS, OFLAGS...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CAMP DE SACHSENHAUSEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 101
Age : 42
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: CAMP DE SACHSENHAUSEN   Sam 23 Fév - 3:14

dit "Sachso" fut un camp de concentration nazi d'une superficie de 600 hectares implanté en 1935 à 30km au nord de Berlin.

C'est dans ce camp que Himmler installa son état-major et que l'inspection centrale des SS fit expérimenter ses méthodes d'extermination avant de les faire appliquer dans les autres camps.

A la différence de beaucoup d'autres camps nazis, Sachsenhausen fut un camp où peu de juifs furent envoyés. En effet, on y internait essentiellement des prisonniers dits politiques.

Les détenus étaient utilisés pour l'effort de guerre des nazis. Outre des travaux de manufacture (menuiserie), certains prisonniers devaient réparer le matériel de guerre allemand. Un atelier de fausse monnaie fut également installé. Il produisit environ 15 millions de livres sterling utilisées pour contourner le blocus anti-nazi.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le camp de Sachsenhausen a été occupé par les Soviétiques, qui y internèrent des petits fonctionnaires du régime nazi et des opposants au régime communiste de 1945 à 1950. On estime à 12000 le nombre de morts lors de cette période, dûs essentiellement aux épidémies et aux mauvaises conditions de détention.

Voilà par contre il faut savoir une chose il y avait les travailleurs volontaires et les travailleurs forcés ils ne faut pas mélanger. Et fut se dire que cette guerre n'était pas la notre nous ne savons pas ce qu'ils ont vécus. Il est difficile de pouvoir dire comment nous nous aurions fait à l'époque ils devaient se battre pour vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retourdansnotrepasse.aforumfree.com
FRANCOISE BULFAY



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: CAMP DE SACHSENHAUSEN   Lun 5 Mai - 0:09

Le KL Sachsenhausen est le seul camp de concentration a avoir un surnom : "SACHSO"

Dès la nomination d’Hitler comme chancelier du Reich, le 30 janvier 1933, la répression s’engage contre les opposants au régime. Plus de 60 camps de concentration sont crees en Allemagne en 1933-1934.

Le 20 mars 1933, les SA installent un camp « sauvage » dans une brasserie désaffectée d’Oranienburg, au Nord de Berlin.

De nombreux parlementaires communistes et socialistes allemands y sont internés.

Parmi eux, Gerhart Seger, députe social-démocrate parvient a` s’évader le 4 décembre 1933 et publie en 1934, a` Prague, « Oranienburg », livre qui dénonce les crimes commis par les nazis dans les camps.

Les anciens camps dit « camps sauvages » progressivement passent sous le contrôle de la SS.

Le 12 juillet 1936, 50 prisonniers d’Esterwegen arrivent à Sachsenhausen, faubourg d’Oranienburg,

Un territoire de près de 400 hectares, sur lequel est édifié un véritable complexe SS, a été délimite´ dans une zone marécageuse.

Au centre, le camp de concentration, conçu sous la forme d’un
triangle équilatéral, occupe 18 hectares.

A proximité´ immédiate du camp est installée l’« Inspection des Camps de Concentration », désignée sous le sigle I.K.L. (Inspektion der Konzentrationslager), office créé par Himmler en juillet 1934, qui administre la totalité´ du système concentrationnaire. Installée a` Berlin, l’I.K.L. est définitivement transférée a` Oranienburg dans le complexe de Sachsenhausen a` partir de 1936.

Oranienburg devient alors le cœur du système concentrationnaire.

Le KL Sachsenhausen est a` la fois un centre de formation pour l’encadrement SS des camps de concentration, mais également le lieu de préparation d’opérations secrètes comme « la provocation de Gleiwitz » contre la Pologne qui sert de prétexte au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, ou l’opération « Bernhard » pour la fabrication de fausses monnaies et de faux papiers.

on y trouve deux Kommandos particuliers : la Schuhfabrik et l’horlogerie.

Le premier est charge´ de trier et de récupérer les chaussures des déportés juifs exterminés a` Auschwitz, en recherchant des bijoux ou des devises qui pouvaient être dissimulés dans les talons et les semelles.

Le second remet en état les montres arrivées également d’Auschwitz.

D’Auschwitz arrivent également a` l’I.K.L. la totalité des dents en or récupéré sur les cadavres gazés et arrachées avant le passage des corps aux fours crématoires.

La station « Z » jouxte le camp : lieu d’exécutions et emplacement des fours crématoires ; plus de 10 000 prisonniers de guerre soviétiques y sont assassinés d’une balle dans la nuque durant l’automne 1941.

Le KL Sachsenhausen est la destination du premier transport de déportés parti de France. Ils partent de la zone rattachée au Commandement militaire allemand de Bruxelles.

Ce sont, 244 mineurs, arrêtés en mai et juin 1941 lors de la grande grève des bassins du Nord et du Pas-de-Calais. Le transport part le 13 juin 1941, Ils sont détenus un mois a` la citadelle de Huy, en Belgique. Ils sont immatriculés au KL Sachsenhausen, le 26 juillet, dans la série des « 38 000 ».

En 1943, trois transports quittent Compiègne-Royallieu (nommé avant frontstalag 122) pour le KL Sachsenhausen :
le 23 janvier (environ de 1 500 hommes)
le 28 avril 1943 (environ 900 hommes)
le 8 mai (environ 900 hommes).

En 1943 également, 48 Français déportés depuis Tunis y sont immatriculés dans la série des « 63 000 ». Ils ont transité par l’Italie et la prison de l’Alexanderplatz de Berlin.

En 1944, 850 déportés du « Train de Loos », part de Tourcoing le 1er septembre, pour le KL Sachsenhausen.

Si on ajoute les transferts depuis d’autres KL et les Français arrêtés sur le territoire du IIIe Reich, au nombre de plus de 900, on peut estimer que plus de 8 500 Français ont été déportés au KL Sachsenhausen.

Le 21 avril 1945, 30 000 hommes de Sachsenhausen et 5 000 femmes venant de Ravensbrück sont évacués, par groupe de 500, en direction de la Baltique. Des milliers de déportés, incapables de suivre, sont abattus d’une balle dans la nuque sur le bord de la route. Les survivants appellent ces évacuations « les marches de la mort ».

Environ 18 000 déportés seront libérés le 2 et 3 mai entre Crivitz et Schwerin.

Le KL Sachsenhausen est libéré par l’Armée Rouge, le 22 avril 1945.

Elle n’y trouve que 3 000 hommes, 2 000 femmes et quelques enfants malades.

Au total, on estime qu’un peu plus de
200 000 hommes et femmes ont été déportés au KL Sachsenhausen dont la moitié y a trouvé la mort
.


Pour plus d’informations sur l’histoire du KL Sachsenhausen,

Consulter le « Dossier Oranienburg-Sachsenhausen », Mémoire vivante, no 34, juillet 2002 édition de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation

Sachso,
Amicale d’Oranienburg-Sachsenhausen, Collection Terre Humaine, Edition de Minuit, 1982 ; Jean Bezaut, Oranienburg 1933-1935, Sachsenhausen 1936-1945, Hérault Editions, 1989.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afmd.asso.fr/
FRANCOISE BULFAY



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: CAMP DE SACHSENHAUSEN   Lun 5 Mai - 0:34

Admin a écrit:
dit "Sachso" .....
A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le camp de Sachsenhausen a été occupé par les Soviétiques, qui y internèrent des petits fonctionnaires du régime nazi et des opposants au régime communiste de 1945 à 1950. On estime à 12000 le nombre de morts lors de cette période, dûs essentiellement aux épidémies et aux mauvaises conditions de détention.

Mauvaises conditions qui étaient une réalité dans l’ensemble de l’Europe dévasté par un régime que ces hommes et femmes avaient soutenus……

Admin a écrit:


Voilà par contre il faut savoir une chose il y avait les travailleurs volontaires et les travailleurs forcés ils ne faut pas mélanger. Et fut se dire que cette guerre n'était pas la notre nous ne savons pas ce qu'ils ont vécus. Il est difficile de pouvoir dire comment nous nous aurions fait à l'époque ils devaient se battre pour vivre

Au KL Sachsenhausen comme dans tout les konzentration lager il n y avait aucun travailleurs . Il y avait des Häftling soumis aux sévices, aux coups, à la malnutrition, aux travaux forcés.

La solidarité et la résistance même dans ces conditions extrême à exister


Effectivement il ne faut pas tout mélanger....

il y a les Prisonniers de Guerre qui sont transférés en Allemagne qui ont connu front stalag/ stalag ou Oflag et qui deviendront des transformés

il y a des volontaires du travail qui se sont engagés soit pour une rémunération soit pour faire revenir un membre de sa famille prisonnier

il y a les jeunes soumis au travail obligatoire, raflé ou réquisitionné ce sont ceux qui dépendent du STO SERVICE DU TRAVAIL OBLIGATOIRE

Il y a les déporté par mesure de répression : communistre, gaulliste, résistant, chrétien témoin de Jéhovah etc....

il y a les déportés par mesure de persécution juif , tsigane...

il y a aussi les alsacien lorrain et les mosellans qui sont des Patriotes Résistant à l'Occupant


chacun de ces groupes ira dans des camps différents qui peuvent se situer sur une même ville la structure des camps et leurs réglement sont différents et une personne parti dans le cadre du STO peux se retrouver dans un KL ( mais jamais l'inverse)

une suggestion pour éviter les amalgames il serait bon de faire des chapitres différents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afmd.asso.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CAMP DE SACHSENHAUSEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
CAMP DE SACHSENHAUSEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aide de camp
» JESUS CAMP
» Camembert : tout fout le camp...
» Aide de camp du maréchal NEY
» CARRIER (Louis-Anthelme) Maréchal de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUVENIR DU PASSE RETOUR EN 39-45 :: CAMPS, STALAGS,OFLAGS... ALLEMANDS-
Sauter vers: